Mardi 30 août 2011 2 30 /08 /Août /2011 10:46

 

So o Caraïbes

extrait de "La mort intime" de Marie de Hennezel :

"Toutes les larmes que je n'ai pas pu verser, au moment de sa mort, je les pleure aujourd'hui. Toute cette douleur refoulée ! Parce que, à l'époque, j'ai retenu ma peine, j'ai voulu faire bonne figure, j'ai pris sur moi. Comme tant d'autes lorsqu'ils sont en deuil, parce qu'il n'y a pas de place pour ceux qui pleurent la perte d'un être cher dans notre société... La dépression des gens an deuil, on la trouve anormale et l'on vous envoie chez le médecin, pour des antidépresseurs. On essaie de vous distraire, de vous changer les idées. Bref, on vous signifie qu'on a peur de votre chagrin. 

Le besoin, dans ces moments-là, n'est-il pas précisément de parler de celui (ou celle) qui n'est plus là, de raconter les circonstances de sa mort ? Et bien sûr cela fait venir les larmes. Et il est bon de pleurer en présence de ses amis, de sentir que c'est possible, comme il est bon d'évoquer ensemble les moments vécus avec celui (ou celle) qui a disparu pour toujours. Cela fait du bien de parler de ses regrets, de ses remords quand on en a et, pourquoi pas, de sa révolte. C'est tout cela qui permet le travail de deuil, ce mystérieux travail intérieur de détachement qui permettra, un jour, de se réveiller libéré, et plein d'énergie pour la vie."

 

Moi je dis :

Peut-être !!!

Se réveiller, reprendre le goût à la vie tous les matins et faire des projets, se libérer de cette tristesse, de cette douleur qui vous rongent tous les jours sans exception, qui vous empêchent d'être comme tout le monde, comme avant, gai, enthousiaste, entreprenant, sachant profiter de chaque instant... Un ressort s'est cassé... il semble bien irréparable. Tous les médecins, tous les médicaments, tous les amis, toutes les bonnes volontés ne parviendront pas à réparer ce traumatisme. Il faudra continuer le chemin avec ce lourd fardeau qu'on ne peut déposer. Il nous reste l'acceptation du manque dans la solitude, mais aussi le rayon de soleil de nos petits grâce à leur joie. Cela suffira t'il à nous   aider? je l'espère.

Beaucoup de pensées vers toi Solène, aujourd'hui comme tous les jours. Aide-nous ma chérie. Ton passage vers la mort a été difficile, notre chemin sans toi est douloureux, accompagne-nous. Nous t'aimons toujours plus fort.

Ton papa et ta maman.

2011-juin-4-mariage-Jeremie-Christine-146.jpg


Par Maman RO - Publié dans : SA FAMILLE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés